ARONDES

THOMAS VINCK

Arpentant le paysage, elles ont fait naître en nous des rêves de voyages. 
Se nichant là où elles le peuvent, dans une collocation entre espèces.
Dans un circuit nomade, revenir aux dernières en date. 
Par mémoire, s’étonner de le voir moins, les compter. 
Revenir à l’outil premier, le boulier qui transforme le nombre en image.

THOMAS VINCK

Il me paraît indispensable d'être un corps résistant, laissant des traces d'actes clandestins. Je m’attarde sur « l'acte de faire », formalisant mes idées avec les moyens du bord. Je recherche par le geste artistique la forme qui offrira une solution poétique, questionnant sur notre place, notre engagement afin d'imaginer nos alternatives pour alimenter notre contestation. La posture du nomade me permet d'aborder un village monde chamboulé par les crises migratoires, de cerner la réalité administrative du mouvement humain.
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now